Bénévoles

La vie sur les sites et le spottage sur les cols et les caps

Matériel à emporter :

Indispensable       

  • Duvet chaud
  • Crème solaire
  • Pulls (gants, bonnet, écharpe)
  • Vêtements de pluie
  • Lunettes de soleil
  • Chaussures chaudes et étanches
  • Anorak
  • Tee-shirts
  • Lampe de poche ou frontale
  • Chaussettes
  • Casquette

Tout ceci est indispensable qu’elle que soit l’époque à laquelle vous venez (sauf peut-être pour les tee-shirts en novembre !!!, il ne faut pas exagérer tout de même....quoi que).
A 1300 m d’altitude, les variations de température sont surprenantes d’une heure à l’autre. La luminosité aussi est très intense.

En option :

Les recettes de cuisine qui font votre renommée, des produits de chez vous et/ou Bio (cela améliorera le quotidien et sera une façon de vous intégrer lors de votre arrivée au sein d’une équipe déjà constituée), mais même les mains vides, nous vous attendons avec joie.

Vos instruments de musique car des cahiers de chants vous attendent là-haut, sinon juste vos voix et une énorme envie de chanter certains soirs.

L’activité bénévole sur les sites

Sur la nature de l’activité :

Si vous rêvez de longues randonnées dans la montagne ou de chevauchées sur la plage, vous serez certainement frustrés. L’observation commence avec le lever du soleil et se termine avec son coucher. Vous n’aurez donc guère le temps de vous balader si vous voulez tout savoir sur les migrateurs et participer au suivi. Cependant, quand le temps n’est pas favorable aux migrations (pluie, couverture nuageuse complète, etc...), de nombreuses crêtes sommets et plages s’offrent à vous, ainsi que la récolte de champignons, à quelques centaines de mètres avec des chemins pour vous y conduire.
Le suivi est une activité très statique, plus faite pour des contemplatifs que pour ceux qui ont la bougeotte. Mais l’observation peut-être très physique parfois quand il s’agit de suivre une «pompe» d’oiseaux pendant une demi-heure avec le bras en l’air, sans arrêt, dans une posture entre la verticale et l’horizontale...Si vous souhaitez découvrir la région, prévoyez plutôt quelques jours à l’issue de votre mission.
Vous serez également amenés à participer à la saisie des données, à l’accueil du public et à la gestion des tâches liées à la vie collective.

Comment s’y préparer :

Pas besoin d’être un expert, mais en ayant intégré quelques bases avant le départ, vous apprécierez mieux vos observations et votre aide vous semblera plus profitable au comptage.

Détails pratiques :

Accès et transferts :  

Accéder au Col d’Organbidexka

A St Jean-Pied-de-Port, prendre la D 933 en direction de St Palais jusqu’à St Jean-le-Vieux.  Y prendre à droite après l’église la D 18 vers la station de ski d’Iraty ou chalets d’Iraty.  Après un premier col, redescendre jusqu’à un lac et prendre à gauche en épingle à cheveux toujours vers les chalets d’Iraty. A l’accueil des chalets d’Iraty, redescendre de 500 m en direction de Larrau. Vous êtes au col d’Organbidexka. Les observations ont lieu à environ 200 m en allant vers l’est. Pour le chalet (en soirée ou s’il fait vraiment mauvais), demandez votre route au chalet d’accueil  

  • A partir de Pau, prendre la N 134 en direction d’Oloron-Ste-Marie. A Oloron, continuer par la D 919 en direction Tardets, puis Larrau par la D 26. A Larrau suivre les indications vers la station de ski d’Iraty ou chalet d’Iraty (il ne vous reste plus que 12 Km à faire). Le col d’Organbidexka sera sur votre droite.
  • Si vous ne venez pas par vos propres moyens (donc en train), votre venue sera signalée à l’équipe sur place et l’on viendra vous chercher uniquement le vendredi soir à 19H35 devant la gare de St Jean-Pied-de Port et du 15 juillet au 30 octobre. Pour le retour sur St-Jean-Pied -de-Port, rien n’est prévu. Vous pourrez soit redescendre le vendredi soir pour le train de 16H35, soit avec le véhicule d’un des bénévoles qui partirait le même jour que vous, soit en faisant du stop.

Accéder à la Redoute de Lindux

A partie de Saint-Jean-Pied-Port, prendre la D933 en direction d’Arnéguy/Espagne/Pampelune. A Arnéguy, cette route change de nom et s’appelle désormais la C 135. Monter jusqu’au Col d’Ibaneta/Roncevaux et prendre à droite en face de la chapelle, puis tout de suite la route la plus à droite. Continuer jusqu’à arriver à un parking. Les observateurs sont à votre gauche sur un sommet bien dégagé.

Accéder au Col de Lizarrieta

Rejoindre le village de Sare, puis prendre dans la direction «Grottes de Sare, Col de Lizarrieta», puis continuer sur cette route sans prendre l’embranchement vers les Grottes de Sare jusqu’à  arriver au parking en face de la Venta Lizaieta. Vous êtes sur Col. Les observateurs sont dans la partie gauche de ce parking, regardant vers l’Est. Attention, la cahute en tôle est celle de la Fédération des Chasseurs des Pyrénées-Atlantiques.

Accéder au Cap Ferret

Il suffit pour cela de se rendre sur place par la D106 au départ de Lège-Cap-Ferret. Une fois parvenu au belvédère, à l’extrême pointe de la presqu’île, il faut prendre à droite en direction de l’océan jusqu’à apercevoir le groupe de spotteur juché sur la dune (le site précis varie d’année en année au gré des importantes variations de la topologie du site du fait de l’érosion). L’accès au site se fait bien évidemment à pied depuis le belvédère. Amoind d’être très bon nageur, l’accès direct depuis La Teste de Buch ou Arcachon est impossible en raison du Bassin du même nom. L’accueil s’effectue dans les mêmes créneaux horaires que le suivi.

Repas :

A Organbidexka, les repas sont pris au chalet le soir, sur le lieu de «spot» le midi. Ils sont préparés par l’ensemble des bénévoles et vous êtes conviés à prendre des initiatives (pour la confection des salades du midi mais pour le soir aussi) une fois que vous aurez repéré les lieux.

Le ravitaillement se fait à St Jean-Pied-de-Port une fois par semaine, il est donc nécessaire de gérer les provisions sur la semaine. Les repas ne seront pas gastronomiques, mais en quantité suffisante. Régime uniquement carnivore s’abstenir. Si les boîtes de pâté circulent et qu’un plat de viande vient agrémenter parfois un repas, une certaine éthique a été instaurée. Si vous n’avez pas encore compris le lien entre l’élevage et la protection de l’environnement, passez-nous un coup de fil, on vous expliquera.

Ce que vous devez donc retenir, c’est qu’il ne s’agit pas d’un séjour gastronomique, bien que l’on soit dans le Sud-Ouest !, que vous êtes bénévoles aussi pour participer à la conception des repas et à la vaisselle.

Notez que vous pouvez vous restaurer et boire un verre au restaurant se trouvant à 500 m, près des chalets d’Iraty. Une petite épicerie (très chère) se trouve également dans ce lieu de vacances rebaptisé col d’Iraty.

Sur place, vous pouvez trouver pour les temps de loisir (avant 8H et après 21H !!) ou de mauvais temps :

  •  Le protocole d’étude, à lire et à relire.
  • De nombreux guides d’identification et naturalistes (avifaune, flore, insectes, rapaces, etc...).
  • Une guitare ainsi que des cahiers de chants pour animer les soirées.
  • Une ferme équestre et un terrain de tennis à 500 m.
  • Des jeux de tarot, belote, Yams, échec, Scrabble, etc...  

Courrier, téléphone :

Le chalet est pourvu d’un téléphone permettant les appels rentrants. Deux cabines se trouvent à 500 m aux chalets d’Iraty. Vous pourrez également y trouver une boite aux lettres, des cartes postales et des timbres. Le réseau mobile est souvent capricieux ou tributaire d’une pierre qui vous permettra de vous surélever un epu.

Participation financière :

Le logement est gratuit. Pour la nourriture qui est à votre charge, vous vous organiserez en commun avec les personnes qui sont là avant vous. Vous devez impérativement  appeler le chalet au 05 59 28 53 13  avant votre arrivée pour les derniers préparatifs

A Organbidexka, l’hébergement se fait en chalet douze places (8 places vous sont réservées) dans des chambres de 2 à 3 places. Le chalet dispose de douches. Il est possible d’utiliser pour 2 euros lave-linge et sèche-linge. Il n’y a pas de distributeur au col d’Organbidexka. Prévoyez donc de retirer de l’argent en arrivant à St Jean Pied de Port (la Poste n’est pas très loin de la gare).

A Lindux, nous vous proposons un hébergement dans un chalet (1 vous est réservée  du 15 juillet au 15 septembre, puis 2) également gratuit situé dans un camping (Camping Urrobi à Auritz/Burguete) à quelques kilomètres et en territoire espagnol disposant de tout le confort souhaitable.

A Lizarrieta, nous mettrons à votre disposition une borde (habitation traditionnelle des bergers basques). Notez que cette borde est dans son «jus», c’est à dire qu’elle ne dispose ni d’électricité, ni d’eau courante. Elle ne sert pas au couchage  des bénévoles.

Autres hébergements possibles à Organbidexka mais non géré par les organisateurs du programme.

Refuge, chalets et camping de la commission syndicale de Soule à 500m et 3 km d’Organbidexka.       : 05 59 28 51 29. L’approvisionnement en nourriture est possible à coté du restaurant des chalets d’Iraty (500m mais cher) ou en vallée à St Jean Pied de Port ou Tardets.

Voir aussi à la rubrique écovolontariat

 

Téléchargement(s)
Fiche participation
61.29 ko
Crédits | Mentions Légales | Newsletter | Liens - © LINDUS 2018 - FRANCE.